Les papiers marbrés.

IMGP0065Les papiers marbrés pénètrent en occident comme souvenirs dans les bagages des voyageurs revenant d'orient au 16ème siècle. Depuis ils se sont imposés comme éléments décoratifs majeurs dans l'art de la reliure, des plus luxueux ouvrages aux fascicules les plus modestes. Les papiers marbrés fascinent le voyageur et le bibliophile par la richesse du répertoire décoratif et les chatoyantes couleurs qu'ils déploient.La technique de la marbrure , longtemps restée mystérieuse, est d'apprentissage très délicat mais s'exerce toujours selon les mêmes immuables principes. La reproduction de motifs anciens nécessite une approche pertinente de la facture générale : histoire des motifs, texture du papier, justesse des couleurs.

Les reproductions d'anciens.

Sans-titre-4Les reproductions d'anciens présentés ici sont le fruit d'un travail de longue haleine, sur la base d'un répertoire de motifs très large que ma fonction de restauratrice de reliures anciennes dans une grande institution a mis à ma disposition. Ces papiers, marbrés ou "à la colle" ont tous été élaborés à partir de modèles existants . L’extrême variété des motifs rend nécessaire un classement par époque permettant une sélection des motifs les plus représentatifs. Ils sont reproductibles à l'identique ou peuvent faire l'objet de variantes.

Les papiers de fantaisie.

En 1852 paraissait le "manuel complet du fabricant de papiers de fantaisie" par Fichtenberg, décrivant les divers procédés de fabrication des papiers décorés dont les papiers marbrés, tous destinés à la reliure et aux cartonnages. Les techniques décrites sont nombreuses et permettent de réaliser les papiers dominotés , les papiers à la colle , les papiers Annonay, jaspés, gaufrés, racinés, etc…Le terme "fantaisie" souligne le mélange d'originalité et de liberté de cet artisanat modeste. Il m’a semblé à propos de désigner par ce terme tout ce qui dans ma production est dédié à la reliure contemporaine.
Papiers de fantaisie page dacceuil

fabrication

Suivez les différentes étapes de fabrication des papiers à travers les différentes images ci-dessous

  • IMGP0200.jpg

    Pigments en poudre déstinés à être liés avec du fiel de boeuf, puis dilués à l'eau.

  • IMGP0227.jpg

    Les pigments broyés sont mis en pâte et dilués.

  • photo_bac.jpg

    Le bac en inox contient la solution de gomme sur laquelle on vient déposer la couleur.

  • IMGP0340.jpg

    Le motif "feuille de chêne" est finalisé et s'étend sur toute la superficie du bac, prêt à être imprimé par transfert sur une feuille de même format.

  • IMGP0312.jpg

    Détail du motif "feuille de chêne" dessiné sur le bain, "en flottaison".

  • IMGP0343.jpg

    Pose de la feuille sur le bain en vue de l'impression du motif.

  • IMGP0317.jpg

    Les couleurs sont tirées avec un peigne.

  • IMGP0360.jpg

    Les couleurs sont tirées avec une pointe.

  • ATELIERIMGP0327.jpg

    Le motif "feuille de chêne" en cours d'élaboration

  • IMGP0150.jpg

    Balais de chiendent utilisés pour projeter la couleur sur le bain.Série de peignes de divers écartements utilisés pour tirer la couleur et réaliser les motifs peignés.

  • IMGP0137.jpg

    Série de peignes de divers écartements utilisés pour tirer la couleur et réaliser les motifs peignés.Les couleurs sont disposées précisément sur le bain avant d'être organisées en fonction du motif recherché.

  • IMGP0310.jpg

    Les couleurs sont disposées précisément sur le bain avant d'être organisées en fonction du motif recherché.

  • IMGP0348.jpg

    Détail du motif "feuille de chêne" dessiné sur le bain, "en flottaison".